Musiques populaires et musiques savantes au XVIIIe siècle
recherche et diffusion
v.171208

« LA VIELLE À ROUE BAROQUE »


  1e édition (1988)
Que d'animation dans les rues de Paris dans les premières années du XVIIIe siècle ! Au milieu des cris des petits métiers, des appels joyeux et des disputes, aux carrefours et sur les places, les musiciens ambulants jouent et chantent des airs à la mode. Chacun les connaît, chacun les répète, airs d'opéras, de vaudevilles plus ou moins altérés, ils sont sur toutes les lèvres. Même les Jésuites s'y intéressent ; ils les reprennent et les transforment en "cantiques spirituels" en y mettant de nouvelles paroles, et éditent de nombreux recueils qu'ils diffusent dans tout le Royaume à l'usage des prêtres.
Françoise BOIS POTEUR a eu l'occasion d'avoir entre les mains un de ces ouvrages destiné aux Missions qui tentaient alors de restaurer l'orthodoxie catholique en Provence. Elle a pensé que c'était une chance de retrouver ainsi notés des airs qui ont pu être joués par les vielleurs ambulants de l'époque, et en a choisi quelques-uns qu'elle a librement arrangés en deux petites suites pour vielle seule. C'est ainsi que deux siècles et demi plus tard, ces "Timbres" retrouvent leur caractère profane...
On sait que sous le règne de Louis XV, la vielle a ses entrées à Versailles où la Musette de Cour est aussi très prisée. Nicolas CHEDEVILLE, hautbois de la Chambre du Roi, se plaît à jouer et à composer sur cet instrument. Parmi les œuvres qu'il destina à la vielle et à la Musette un recueil se révèle particulièrement intéressant. Il s'agit de musique de circonstance.

  2e édition (1997)
Il composa ces Amusements lorsqu'il suivit le Prince de Conti dans le Palatinat à l'occasion des campagnes militaires de la Succession de Pologne (1733-34-35) et chaque mouvement porte le nom d'un lieu où s'est déroulée une bataille. Dans sa dédicace il mentionne "l'intention (qu'il a) eue d'y exprimer les images guerrières dont (il a) été frappé" et cette musique n'a rien à voir avec les "Bergeries" qu'on associe régulièrement à l'idée de la vielle au XVIIIe siècle.
Au moment où meurt François Couperin (1733) et où Rameau écrit Hippolyte et Aricie 1734 et Les Indes Galantes 1735, Nicolas CHEDEVILLE semble vouloir prouver que ses instruments sont aussi nobles que les autres et les pousse au maximum de leurs possibilités. On notera que te prélude intitulé Le Retour de Mars est une ouverture à la française typique. Cependant cette musique est harmoniquement assez conventionnelle et les modulations novatrices chères à RAMEAU en sont absentes, pourtant elle offre l'intérêt de mettre parfaitement en valeur les qualités propres de la vielle à roue et surtout ses capacités évocatrices (Les Houzarts ; La Clausen). Ajoutons que le dialogue vielle et clavecin, qui tient ici la basse chiffrée, est particulièrement bien construit et qu'il recrée avec bonheur l'ambiance des batailles.
Bien différente est la Ve Suite de Charles BATON. Ces pièces destinées à deux instruments de dessus furent composées par ce célèbre professeur de vielle à l'usage d'une de ses élèves. On y trouve comme à l'accoutumée des menuets et des rigaudons sans doute très appréciés par les Nobles adeptes de la vielle.
Ces œuvres nous laissent supposer que la virtuosité atteinte sur la vielle vers 1735 fut grande : une foule d'ornementations spécifiques générées par l'instrument s'y pressent. Les mélomanes férus de vielle sauront d'ailleurs remarquer que les meilleurs vielleurs d'aujourd'hui qui pratiquent un tout autre répertoire (souvent populaire et traditionnel au moins d'inspiration) en cherchant à développer une virtuosité ont retrouvé des ornementations tout à fait voisines.
Françoise BOIS POTEUR - Nicole PISTONO

Nicolas CHÉDEVILLE
1 Amusement de Bellone Les plaisirs de Mars 00:01:26
2 Les Henry VI Rondeaux 1 & 2,
gracieusement
00:03:33
3 Les Dolgelsheim 00:02:10
4 Les Weynolsheim 00:02:19
5 Les Houzarts 00:01:55
6 Amusement de Mars Le plaisirs de Bellone 00:02:01
7 La Liversheim, muzette 00:02:37
8 La Oberulm, 2ème fanfare 00:02:31
9 La Bermersheim, sarabande 00:02:41
10 La Benheim, rondeau 00:02:30
11 La Oggersheim 00:01:57
12 Amusement Militaire Le retour du Rhin 00:02:13
13 Les Turchaim, rondeau 00:01:35
14 Le Saint-Vandel, rondeau 00:01:32
15 Le Saint-Lambert, gigue 00:01:11
16 Amusement Palatin Le retour de Mars, prélude 00:01:24
17 Le Cerf 00:01:33
18 Menuets 1 & 2 00:01:25
19 La Mozelle, muzette 00:01:27
20 La Quille 00:01:51
21 La Clausen 00:03:09
22 L'Amnistie, gigue 00:01:49
ANONYME
23 Les Missions 1ère Suite en ré 00:03:23
24 2ème Suite en do 00:05:51
Charles BATON
25 La vièle amusante
1ère Suite pour deux voix égales
Gracieusement 00:01:06
26 Menuets 1 & 2 00:01:43
27 Rigaudons 1 & 2 00:01:30
28 La Favorite 00:01:21
29 L'Inconstant 00:01:13
Disponibilité
  CONTACT  : courriel / tél. 06 18 96 64 42 / site http://www.lavielledanstoussesetats.fr